Marjevols Mende

Bonjour,

j’ai récemment lu un article sur le site de VO2  RUNINLIVE.

Cet article faisait s’exprimer Dominique Chauvelier, ancien compétiteur, marathonien entre autres.. Comme la plupart des coureurs à pied le savent Dominique sait de quoi il parle en course à pied et ses avis sont toujours intéressants.

J’ai donc lu avec attention ses commentaires concernant la célèbre épreuve qu’est la course Marvejols-Mende dans le département du Lot.

Comme le dit l’article à lire sur le site de VO2 RUNINLIVE (rubrique course a pied »Marvejols-Mende : Dominique Chauvelier, un brin nostalgique se souvient »).

Dominique Chauvelier est un brin nostalgique. Et, bien sûr, « c’était mieux avant ».

Il s’exprime, c’est son droit et son ressenti et il s’agit d’une réalité.

Toutefois, une petite phrase m’a déplu ou, tout au moins, interloqué, en ce qui me concerne (c’est mon droit et mon ressenti !), je cite : « Désormais les gens ne viennent que le temps du week-end ».

Et alors, où est le mal ? Pour être un passionné de course à pied faut-il tout sacrifier et prendre une semaine de vacances chaque fois que l’on se déplace pour participer anonymement à une « grande course »?

Personnellement j’ai participé à cette course en juillet 2004, mon épouse et moi sommes partis des environs de Bordeaux le vendredi soir pour arriver à notre hôtel assez tard, à quelques dizaines de kilomètres de Marvejols et sommes repartis entre 13h et 14h le dimanche après-midi juste le temps pour moi de prendre une douche, dans des conditions assez amusantes ou pittoresques que je raconterai peut-être une autre fois, s’arrêtant juste pour grignoter rapidement sur la route et rentrer chez nous le soir.

A votre avis, c’est parce que nous n’aimons pas la course à pied ou parce que nos emplois respectifs ne nous permettaient pas à cette date de prendre plus de liberté?

Je sais nous ne sommes pas les seuls et dans les faits nous sommes les plus nombreux, est-cela qui nous rend moins passionnés ?

Bien sûr que non, bien au contraire, il faut être forcément passionnés, ou fous c’est selon, pour occuper un week-end entier de cette façon.

Alors merci Dominique, pour votre implication dans ce beau sport qui est un vrai sport puisque populaire et n’oubliez pas que cette popularité est due « aux vrais gens » et non aux « people », car ce sont bien les anonymes, assez mesquins pour ne venir que le temps d’un week-end qui font vivre toutes ces belles courses qui seraient bien désertiques sans nous, même s’il s’est trouvé des inventeurs courageux à la genèse et des champions comme vous pour les faire connaître !

Voilà mon ressenti et sans rancune !

Roger Autet.

 

 

 

Bonjour!

Je suis retraité depuis 1 an et jeune papa d’un garçon de 16 mois à ce jour.

Je pratique la course à pied depuis bientôt 15 ans, j’ai aussi joué au rugby et au football. Les 5 premières années de course à pied je jouais toujours au football. J’ai pratiqué l’Aïkido entre autres et, en général, j’ai toujours aimé les activités physiques.

Cela ne m’empêche pas d’aimer beaucoup d’autres activités comme le cinéma, la lecture, le développement personnel…

J’ai l’intention de parler de l’actualité, quelle qu’elle soit, pour s’indigner ou se réjouir au gré du temps et de l’humeur …